FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new articles available, click to refresh the page.
☐ ☆ ✇ Anses

Menu vĂ©gĂ©tarien hebdomadaire Ă  l’école : l’Anses en appui Ă  l’expĂ©rimentation

—

La loi EGAlim instaure l’expĂ©rimentation d'un menu vĂ©gĂ©tarien hebdomadaire dans la restauration scolaire durant deux ans. InterrogĂ©e par la Direction gĂ©nĂ©rale de la SantĂ© et la Direction GĂ©nĂ©rale de l’Alimentation, l’Anses a fourni deux appuis scientifiques dans le cadre de la mise en Ɠuvre de cette expĂ©rimentation.

☐ ☆ ✇ Anses

Vente en vrac : recommandations et produits Ă  exclure

—

Comment les distributeurs peuvent-ils garantir aux consommateurs la sĂ©curitĂ© sanitaire des produits vendus en vrac ? Tous les produits peuvent-ils ĂȘtre vendus en vrac ? A l’heure oĂč la vente en vrac prend de l’ampleur, encouragĂ©e par la demande sociĂ©tale et par le lĂ©gislateur dans le cadre de la loi AGEC, l’Anses a Ă©tĂ© saisie par la DGCCRF sur les produits ne pouvant relever de cette pratique pour des raisons de santĂ© publique.

☐ ☆ ✇ Anses

L’Anses et l’Istituto Superiore di Sanità signent un partenariat scientifique

By: Anses —

L’Anses et l’ISS - Istituto Superiore di SanitĂ  (Institut national italien de la santĂ©) principal organisme de recherche en santĂ© publique d’Italie, ont signĂ© un protocole d’accord jeudi 18 novembre 2021. Il vise Ă  renforcer une collaboration scientifique de longue date entre les deux organismes dans les domaines de la santĂ© publique vĂ©tĂ©rinaire, la sĂ©curitĂ© sanitaire des aliments, la nutrition et la santĂ© environnementale.  

☐ ☆ ✇ Anses

Une premiĂšre revue de la littĂ©rature sur le danger possible de l’ingestion d’amiante

—

Des fibres d’amiante peuvent, dans certaines circonstances, se retrouver dans les eaux destinĂ©es Ă  la consommation humaine (EDCH). En effet, certaines canalisations d’eau potable sont en amiante-ciment. L’Anses a menĂ© une premiĂšre revue de la littĂ©rature scientifique afin de caractĂ©riser le danger liĂ© Ă  l’ingestion d’amiante.

☐ ☆ ✇ Le blog d'Open Food Facts

Choisir ses aliments devient personnel sur Open Food Facts

By: stephane —
Choisir ses aliments devient personnel sur Open Food Facts Le site Open Food Facts et notre nouvelle app Smoothie pour Android et pour iPhone vous permettent maintenant de voir immédiatement à quel point les produits alimentaires correspondent à VOS préférences personnelles (tout en respectant à 100% VOTRE vie privée).
Quel est le plus important pour vous lorsque vous choisissez vos aliments ?


Chez Open Food Facts, nous savons que chaque personne est unique, avec différentes contraintes, préférences, souhaits et aspirations pour ses choix de produits alimentaires.


(par exemple une bonne qualité nutritionnelle, peu de sel, de sucre ou de gras, éviter les aliments ultra-transformés, un faible impact environnemental, de la nourriture végétarienne ou végane, des produits bio, des produits sans allergÚnes ou additifs...)


Et nous vous permettons donc maintenant d'indiquer les critĂšres qui vous tiennent...
Choisir ses aliments devient personnel sur Open Food Facts

☐ ☆ ✇ Anses

Vitamine D : privilégier les médicaments pour éviter le surdosage chez les nourrissons

—

Trois cas de surdosage à la vitamine D ont récemment été rapportés chez des nourrissons, suite à la prise de compléments alimentaires. Un excÚs en vitamine D peut avoir de graves conséquences sur leur santé et menacer le pronostic vital des tout-petits. Pour limiter les risques, nous rappelons nos recommandations pour la supplémentation des nourrissons en vitamine D. 

☐ ☆ ✇ Anses

La saison des champignons en avance cette annĂ©e : soyez vigilant face aux risques d’intoxications

—

Les conditions mĂ©tĂ©orologiques des mois de juillet et d’aoĂ»t favorisent cette annĂ©e les cueillettes prĂ©coces de champignons. De nombreuses intoxications liĂ©es Ă  leur consommation sont dĂ©jĂ  observĂ©es. Celles-ci peuvent ĂȘtre graves - troubles digestifs sĂ©vĂšres, complications rĂ©nales, atteintes du foie pouvant nĂ©cessiter une greffe - voire mortelles. Que vous soyez connaisseur ou cueilleur occasionnel, restez vigilant et respectez les bonnes pratiques pour une consommation en toute sĂ©curitĂ©.

☐ ☆ ✇ Anses

ChlordĂ©cone et alimentation : mieux caractĂ©riser l’exposition des Antillais

—

L’Anses lance l’étude ChlorExpo en Guadeloupe et en Martinique. Le but est d’obtenir une photographie plus prĂ©cise du niveau d’exposition alimentaire de la population au chlordĂ©cone, en lien avec les derniĂšres connaissances sur les risques d’exposition Ă  ce contaminant chimique. Pour mieux prendre en compte les habitudes locales d’approvisionnement, de prĂ©paration et de cuisson des aliments, l'agence rĂ©alise cet Ă©tĂ© une enquĂȘte scientifique auprĂšs des habitants.

☐ ☆ ✇ Anses

Les facteurs de risque de onze maladies d’origine alimentaire passĂ©s en revue

—

Un numĂ©ro spĂ©cial de la revue Microbial Risk Analysis sur les facteurs de risque des principales maladies infectieuses d’origines alimentaires vient de paraĂźtre. BasĂ© sur les travaux de scientifiques et d’experts de l’Anses, il fait la synthĂšse des connaissances Ă©pidĂ©miologiques et fournit des informations pour orienter les actions prĂ©ventives et la surveillance de ces maladies, ainsi que les futures recherches.

☐ ☆ ✇ Anses

Compléments alimentaires à base de plantes contenant de la coumarine : attention à la surconsommation

—

L’Anses a Ă©valuĂ© le risque liĂ© Ă  la teneur en coumarine de certaines plantes pouvant ĂȘtre consommĂ©es en particulier dans les complĂ©ments alimentaires. ComposĂ© naturel odorant prĂ©sent dans certaines plantes comme la cannelle, la coumarine est utilisĂ©e dans l’alimentation comme Ă©pice ou ingrĂ©dient aromatisant naturel. ConsommĂ©e Ă  de fortes doses, la coumarine peut provoquer des atteintes hĂ©patiques.

☐ ☆ ✇ Anses

Dioxyde de titane : point sur l’actualisation de l’évaluation de l’EFSA pour l’additif alimentaire E171

By: Anses —

L’Anses prend note des conclusions de la rĂ©Ă©valuation par l’EFSA du dioxyde de titane utilisĂ© comme additif alimentaire (E171), qui confirment des prĂ©occupations sanitaires soulevĂ©es par l’Agence dans ses expertises de 2017 et 2019. Elle prendra en compte les donnĂ©es de cette nouvelle Ă©valuation dans ses travaux en cours sur l’évaluation des risques liĂ©es aux additifs et ingrĂ©dients alimentaires de taille nanomĂ©trique.

☐ ☆ ✇ Anses

Les références nutritionnelles en vitamines et minéraux

—

Le terme gĂ©nĂ©ral « rĂ©fĂ©rence nutritionnelle » regroupe un ensemble de valeurs d’apports alimentaires en nutriments qui varient en fonction de l'Ăąge et du sexe mais aussi en fonction du niveau d'activitĂ© physique, de l'Ă©tat physiologique (comme la grossesse par exemple) ou encore des habitudes alimentaires. Ces rĂ©fĂ©rences nutritionnelles sont utiles aux professionnels de santĂ© et notamment aux spĂ©cialistes de la nutrition et de la diĂ©tĂ©tique pour Ă©laborer un rĂ©gime alimentaire variĂ© et Ă©quilibrĂ© couvrant les besoins de diffĂ©rents groupes de population : nourrissons, enfants, adolescents, adultes, femmes enceintes et allaitantes, personnes ĂągĂ©es) en bonne santĂ©, sans conduire Ă  des excĂšs d’apports. Dans cet article, vous trouverez une description synthĂ©tique des fonctions, des sources alimentaires et des rĂ©fĂ©rences nutritionnelles disponibles pour l’ensemble des vitamines et minĂ©raux.

☐ ☆ ✇ Anses

Publication des nouvelles références nutritionnelles en vitamines et minéraux pour la population française

—

ApportĂ©s essentiellement par notre alimentation, les vitamines et minĂ©raux sont nĂ©cessaires Ă  la croissance, au bon fonctionnement de notre organisme et au maintien en bonne santĂ©. L’Anses actualise aujourd’hui les rĂ©fĂ©rences nutritionnelles en vitamines et minĂ©raux qui dĂ©finissent les quantitĂ©s permettant de couvrir le besoin en nutriments des populations, sans conduire Ă  des excĂšs. Ces valeurs ont vocation Ă  devenir les rĂ©fĂ©rences pour tous les professionnels du secteur de la nutrition et de la santĂ©.

☐ ☆ ✇ Anses

Zootopique, le podcast d’anticipation de l’Anses

—

Une Covid-31 est-elle possible ? Que vont devenir nos cohabitations tumultueuses avec les moustiques
 ou les abeilles ? Quelle viande mangerons-nous demain ? L’Anses lance « Zootopique », sa premiĂšre sĂ©rie de podcasts, et propose aux auditeurs un voyage dans le futur pour interroger les liens entre santĂ© humaine et santĂ© animale. Un an aprĂšs le dĂ©but de la pandĂ©mie Covid-19, l’Agence, en collaboration avec le mĂ©dia The Conversation, fait entendre la voix de chercheuses et de chercheurs pour comprendre comment la science d’aujourd’hui anticipe les risques de demain. 

☐ ☆ ✇ Anses

BrĂ©vĂ©toxines dans les coquillages : proposition d’une valeur guide pour la protection des consommateurs

—

Pour la premiĂšre fois en 2018, des brĂ©vĂ©toxines, une famille de biotoxines marines, ont Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©es dans des moules en Corse. En cas d’ingestion, ces toxines peuvent provoquer chez l’Homme des symptĂŽmes neurologiques, gastro-intestinaux et/ou cardiovasculaires. A partir des cas d’intoxication alimentaire survenus dans d’autres pays, l’Anses a proposĂ© une valeur guide pour assurer la protection des consommateurs de coquillages tels que les huĂźtres et les moules. Ces travaux constituent une avancĂ©e scientifique importante dans le domaine des toxines Ă©mergentes.

☐ ☆ ✇ Anses

Intoxication par champignons shiitake : l’Anses et la DGCCRF rappellent l’importance de bien les cuire avant de les consommer

—

Originaire d’Asie, le champignon shiitake est le champignon le plus consommĂ© au monde aprĂšs le champignon de Paris. ArrivĂ© sur le marchĂ© europĂ©en depuis plusieurs annĂ©es, il est dĂ©sormais cultivĂ© et produit en France. Lorsqu’il est consommĂ© cru ou insuffisamment cuit, le shiitake peut entraĂźner une dermatite toxique « en flagelle » sur tout le corps, provoquant de fortes dĂ©mangeaisons.

☐ ☆ ✇ Anses

Hommes et animaux : une seule santé

By: Anses —

La pandémie de la COVID-19 a mis en lumiÚre les liens étroits entre la santé des animaux et celle de l'Homme.

À l’occasion de la journĂ©e mondiale de la santĂ©, nous vous proposons un dĂ©cryptage scientifique et un Ă©clairage de nos actions pour mieux comprendre ces interactions au regard du concept One health, une seule santĂ© pour les animaux, l'Homme et l'environnement.

☐ ☆ ✇ Anses

Les interactions entre la santé animale et la santé humaine en 10 points clés

By: Anses —

La santĂ© des animaux et celle de l’Homme sont Ă©troitement liĂ©es. Chaque annĂ©e, trois Ă  cinq nouvelles maladies humaines trouvent leur source dans le monde animal. Mieux connaĂźtre les pathogĂšnes qui circulent chez les animaux permet d’anticiper les Ă©pidĂ©mies qui pourraient survenir chez l’Homme dans le futur. RĂ©sumĂ© en quelques notions clĂ©s pour mieux comprendre la problĂ©matique.

☐ ☆ ✇ Anses

La sécurité sanitaire des aliments, de la fourche à la fourchette

—

Le lait, la viande, les lĂ©gumes
tous les aliments que nous consommons peuvent ĂȘtre source de contamination. A travers la transmission de bactĂ©ries, de parasites, de virus d’origine animale ou vĂ©gĂ©tale ou de contaminants chimiques, notre alimentation est susceptible de provoquer des maladies ou intoxications chez l’Homme. La sĂ©curitĂ© sanitaire des aliments se situe dans une approche globale « une seule santĂ© », Ă  l’interface de la santĂ© des animaux, des vĂ©gĂ©taux et de l’Homme. Pour protĂ©ger le consommateur des risques liĂ©s Ă  la contamination des aliments et prĂ©venir les Ă©pidĂ©mies potentielles, il est essentiel d’intervenir sur toutes les Ă©tapes de la chaĂźne alimentaire, « de la fourche Ă  la fourchette ». C’est le rĂŽle de l’Anses.

❌